Aux Fils et Filles de l’Église Famille de Dieu au Burkina Faso, A tout Homme et toute Femme de bonne volonté,

Suite à la rencontre, à l’initiative des autorités actuelles du Burkina Faso, avec différents leaders religieux, le mercredi 26 janvier 2022, pour leur donner les raisons ayant motivé leur action du 24 janvier dernier, nous, évêques du Burkina Faso, prenons acte des changements intervenus. De tels changements, brusques et non constitutionnels, ne vont pas sans poser de problème. Si le défi sécuritaire est le premier qui a motivé ces évènements, d’autres demandent également à être relevés, notamment le retour des personnes déplacées chez elles, la réconciliation nationale, les défis économiques et tant d’autres qui nécessitent la participation de tous.

Dans ce contexte, nous tenons à rappeler que l’autorité est un service pour le bien commun. Les nouvelles autorités prendront à cœur de s’organiser comme il faut pour répondre aux aspirations profondes de notre peuple. Nous les invitons à garantir aux personnes interpellées leur sécurité, leur intégrité physique et leur dignité.

Devant la nouveauté de la situation nationale et les questionnements légitimes des uns et des autres, nous ne pouvons qu’inviter avec insistance à la prière pour demander à Dieu de nous éclairer et de nous donner son Esprit de sagesse afin que nous puissions progresser vers une sortie de crise définitive et une paix durable.

Puisse la Bienheureuse Vierge Marie, Reine de la paix et saint Joseph, Protecteur de l’Eglise universelle, accompagner de leur puissante intercession notre pays en quête de réconciliation, de justice et de paix véritable. .

Fait à Ouagadougou, le 27janvier 2022

Pour les Evêques du Burkina Faso

Le Président de la Conférence Épiscopale Burkina-Niger

ECOUTER L’AUDIO VIA CE LIEN